Jean Gotta

Conséquences issues de la crise du COVID19

30/05/2020

Jean Gotta

Chers clients,

Nous tenons à vous adresser ce courrier afin de vous informer sur la situation actuelle du marché de la viande bovine en Belgique et les conséquences issues de la crise du COVID 19.

Le premier impact que nous avons pu constater a été la chute vertigineuse du prix des peaux de bovins qui, comme vous le savez sans doute, constitue une source de revenu importante pour couvrir une partie des frais d’abattage. La valeur de ces peaux risque même d’être nulle, voir négative dans les prochains mois. En effet, suite à la fermeture des tanneries en Europe et au fort ralentissement des activités des tanneries du sud-est asiatique, la demande s’est effondrée.

Cette situation ne devrait pas se rétablir avant la fin de cette année car les principaux canaux de vente pour les cuirs de bovins vont subir durement les effets de la crise actuelle : il s’agit de l’industrie automobile, de l’ameublement et de la mode.

Il est donc indispensable de pouvoir compenser ce manque à gagner durable sur le prix de la viande.

Le second effet qui se manifeste est un fort accroissement de la demande au niveau de la consommation domestique, suite à la fermeture temporaire du secteur horeca et au confinement général. L’offre de bétail vivant a quant à elle baissé du fait que, depuis un certain temps, nos agriculteurs n’arrivent plus à rentabiliser leur activité d’élevage de d’engraissement. Beaucoup ont arrêté cette activité, ces dernières années. Résultat de cette situation : les prix d’achat du bétail augmentent de semaine en semaine, dans des proportions que nous n’avions plus connu depuis 15 ans.

Pour ces 2 raisons, nous sommes tenus de revoir nettement nos prix à la hausse et de suivre la situation au jour le jour. Notre équipe commerciale se tiendra à votre disposition pour vous tenir informé, en toute transparence de cette situation.

Dans tout ceci, une chose pourrait néanmoins s’avérer positive, c’est que cette hausse de prix permette à nos éleveurs locaux de continuer à produire la viande que nous apprécions tous et de veiller à ce que la Belgique reste auto-suffisante en viande bovine. Nous avons vu, avec cette crise, l’importance que ceci peut avoir.

Croyez, chers clients, que nous mettons tout en œuvre pour vous servir dans les meilleures conditions possibles, au vu de cette situation particulière.

 

Bien à vous,

  

Patrick Schifflers

Administrateur-délégué

GHL Groupe s.a.

 

Jean Gotta